Actualités
Publications
Etude de sol obligatoire pour les zones d’exposition au risque de retrait et gonflement des sols argileux : entrée en vigueur

Etude de sol obligatoire pour les zones d’exposition au risque de retrait et gonflement des sols argileux : entrée en vigueur

Publié le : 11/01/2021 11 janvier janv. 01 2021

Prévue par la loi ELAN du 23 novembre 2018, une obligation pèse depuis 2020 sur les vendeurs ou professionnels de la construction concernés par une parcelle située dans une zone à risque de gonflement ou de retrait argileux. Cette obligation les contraint d’annexer une étude géotechnique lors de vente de terrain ou d’opérations de construction. Trois arrêtés du 22 juillet 2020 sont venus préciser les zones concernées et les modalités d’application, permettant désormais une réelle entrée en vigueur. 

Qu’est-ce qu’une zone d’exposition au risque de retrait et gonflement des sols argileux ?  

Le Code de la construction et de l’habitation définit les zones d’exposition en les classant par degré d’intensité : fortes et moyennes.

L’intensité est forte lorsqu’il y a exposition à des « formations argileuses, épaisses et continues, où les minéraux argileux gonflants sont largement majoritaires et dont le comportement géotechnique indique un matériau très sensible au phénomène ». 

L’intensité est caractérisée comme moyenne quand « les formations argileuses, épaisses et continues, où les minéraux argileux gonflants sont largement majoritaires et dont le comportement géotechnique indique un matériau très sensible au phénomène ».

Concrètement, il s’agit de zones où le sol est de nature argileuse et par conséquent soumis à des mouvements de terrain, notamment du fait de la succession d’évènements de sécheresses ou de pluies importantes : le retrait-gonflement.  
En effet, compte tenu du caractère propre à la matière argileuse, et du retrait-gonflement des sols, les ouvrages construits sur ces zones peuvent être fragilisés du fait des mouvement de terrains, et générer des dommages compromettant la solidité des constructions (apparition de fissures, poutres endommagées, etc…). 

Le site Géorisques.gouv cartographie désormais les zones exposées à ce risque. 

Qui doit remplir cette obligation ? 

Cette nouvelle obligation pèse sur les vendeurs de terrains à bâtir (non bâtis et constructibles pour en maisons individuelles), qui doivent annexer l’étude au compromis de vente, sinon directement à l’acte authentique. 
Elle est également requise dans le cadre de contrats ayant pour objet la maîtrise d’œuvre ou la construction de maisons individuelles. 

Cette obligation doit être remplie depuis le 10 août 2020 et, à défaut de fournir l’étude géotechnique, le vendeur ou le professionnel de la construction pourront voir leurs responsabilités engagées, notamment en cas d’apparition de désordres sur l’ouvrage. 

Quel contenu pour l’étude de sol ?

Concernant les terrains à bâtir, l’étude de sol est dite « préalable » et doit identifier les risques géotechniques du terrain, afin de définir des principes généraux de construction adaptés pour prévenir les risques.

Pour les contrats de réalisation de travaux de construction de maisons individuelles, le professionnel peut suivre les techniques de construction particulières liées à la zone, fixées par voie réglementaire, sinon fournir une étude de sol dite de « conception » valable uniquement pour le projet visé, qui tient compte de l'implantation et des caractéristiques de l’ouvrage, tout en recommandant des techniques de construction adaptées à la nature du sol.

A noter que l’étude géotechnique en matière de zones d’exposition au risque de retrait et gonflement des sols argileux, est valable 30 ans. 
 

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Information close
Chers Clients,

Dans ce contexte épidémique, tout est mis en œuvre pour assurer votre sécurité et celle de nos collaborateurs lors des rendez-vous.

Ainsi, dans l'immédiat, nous sommes contraints de vous demander le respect scrupuleux de certaines mesures avant de vous présenter à l'office pour notre rendez-vous.

Consulter les mesures sanitaires en vigueur

Ok